Category Archives: français

La relativité du faux

english readers : this post is a translation of I. Asimov’s essay “The relativity of wrong”, which can be found here.

Continuons dans la lancée :

A couple of months in the laboratory can save a couple of hours in the library – Frank H. Westheimer

et présentons aujourd’hui la traduction du texte de Isaac Asimov, paru dans le Skeptical Inquirer durant l’automne 89. Il est disponible en version html.

(Pour compléter, je vous invite à lire “The Unreasonnable effectiveness of mathematics” de R. Hamming (en anglais; je n’ai pas encore trouvé la force de la traduire)

La relativité du faux

Par Isaac Asimov

The Skeptical Inquirer, vol. 14, No. 1, pp. 35-44, Automne 1989
traduction par Antoine Wojdyla

L’autre jour m’est parvenue une lettre. Elle était écrite à la main de façon grossière et difficile à lire par conséquent. Mais j’ai tout de même essayé de la déchiffrer, juste au cas où il y aurait écrit quelque chose d’important. Dans la première phrase, celui qui m’écrivait me disait qu’il avait fait des études de littérature, mais qu’il avait ressenti le besoin de m’enseigner les science (je soupirai, car je ne connaissais que très peu de littéraires suffisamment armés pour m’apprendre des choses scientifiques; mais je suis tout à fait conscient de l’immense étendue de mon ignorance, et je suis prêt à en apprendre autant que je peux de tout le monde, de sorte que je décidai de poursuivre ma lecture.)

Continue reading

Des Cartes

Le monde nous apparaît souvent tel qu’il est représenté. Aussi, amusons-nous à changer des perspective !

Si le monde n’était pas gauche, peut-être que nous verrions les choses sous un autre jour.
Voici une carte en projection Hobo-Dyer (à conservation de superficie). L’Europe n’est plus que “la Grèce” de l’Eurafrique !

L'Europe au pied de l'Afrique

A propos de Grèce, vous qu’elle est au Sud. Et que si l’on met le Sud en haut (pourquoi le devrait-on systématiquement le mettre en bas? pourquoi la droite et la gauche s’inversent dans un miroir, et pas le haut et le bas ? -réponse ici, section ‘miroir”), nous voila avec une nouvelle image mentale !

L'Europe, question de sens

La terre est ronde. Le chemin le plus court entre deux point est la ligne droite. Voici la liste des raccourcis :

Antipodes

L’Afrique est un grand continent, plus qu’on ne se l’imagine car les projections ne lui font pas honneur (il est coupé en deux par l’équateur). Pour preuve:

Pompe Afrique

Et le Pacifique, un grand océan (il faut bien remplir 71% en eau la surface de la Terre!).

Le grand Pacifique

J’ai encore une belle image à vous montrer, celle de la Terre vue depuis les confins du système solaire (photo prise par Voyager I, après 17 milliards de kilomètres parcourus)

A pale blue dot.

Et moi qui part en voyage !

 

edit 12 septembre 2013 :
Voici une tres jolie collection de cartes du monde, mettant en evidence quelques particularités macro-economiques de notre étrange société (ici).

 

Le jeu du colonel Blotto

English readers : you can read this to get a taste of what this post is about.

C’est un jeu que j’ai découvert en farfouillant dans les notes de cours de Jean-Edouard Colliard. Il fait un peu penser au Risk, et se trouve être d’un jeu tellement débile que l’on ne voit pas ce qu’y peut faire la théorie des jeux. Il me fait un peu penser au jeu dont parle Richard Dawkins dans l’édition augmentée du Gène Egoïste.

J’ai traduit la page de l’université de Leeds qui y est consacrée. En voici une version francaise html.

Le jeu du colonel Blotto

 

Le jeu du du colonel Blotto, dans une de ses version, a pour règles les suivantes :

Le colonel Blotto et son adversaire ont chacun 100 divisions, et vont devoir s’affronter sur 10 morceaux de territoire (régions). Ils doivent donc (Indépendamment) diviser leurs forces en 10 garnisons et envoyer chacune dans une région. Dix combats se déroulent, et celui pour qui la taille du régiment est la plus importante remporte le territoire (il peut y avoir égalité). Le vainqueur de la bataille est celle qui a remporté le plus de territoires.

Exemple :

Blotto divise ses forces de la manière suivante :
10, 10, 10, 10, 10, 10, 10, 10, 10, 10

Son adversaire, rusé comme un renard, anticipe cela et partage ainsi ses forces :
11, 11, 11, 11, 11, 11, 11, 11, 11, 1.

En conséquence, Blotto perd la bataille 9-1.

Maintenant, il n’est pas difficile de démontrer que, étant donné n’importe quelle distribution des troupes , il en existe une autre qui peut la battre. Mais certaines distributions distributions sont clairement pire que les autres, par exemple 25 25 25 25 0 0 0 0 0 0 est tout à fait susceptibles de perdre 6-4 contre la plupart des formations opposées. La stratégie optimale est une sorte de stratégie mixte, mais trop difficile à analyser, autant que je sache (bien que l’on puisse des dans versions restreintes du jeu, par exemple 6 divisions et 3 régions, mener une analyse assez facilement.)

Les règles de la compétition du colonel Blotto ayant eu lieu en Janvier 1990 étaient celles-ci : Continue reading

Surveiller et punir – dans les aéroports

English readers : this post is a discussion on IEEE Spectrum article : “Airport Security: Everything You Know Is Wrong.
You can’t discuss, but you can still read it!

Lu sur IEEE Spectrum : “tout ce que vous savez sur la sécurité aéroportuaire est faux“.
Il s’agit d’une interview de Kip Hawley, l’ancien chef de la TSA (la sécurité aérienne américaine).
Il dénonce la lourdeur de la sécurité dans les aéroports, dont vous pouvez témoigner si vous voyagez un tant soit peu, en particulier aux Etats-Unis.

Queue à l'aéroport

Queue d'avions ratées grâce aux portiques de sécurité…

Quelques remarques qui ressortent de l’entretien

  • Les menaces ont changé, ainsi que nos vulnérabilités
  • La TSA n’a pas à supporter le coût des mesures qu’elle préconise. Le rapport bénéfice-risque est donc biaisé et les décisions absurdes.
  • Il y a une incertitude de détection de 20%. De plus, si jamais on se fait attraper avec un couteau, on se le fait simplement confisquer. Un terroriste vraiment motivé pourrait donc essayer de passer cinq fois pour réussir statistiquement !
  • Nous devrions être en mesure d’accepter les risques, et ne plus interdire les couteau par exemple. On n’a pas besoin d’une arme pour tuer quelqu’un (la strangulation peut suffire), et les risques de détournement de l’avion au complet sont nuls (isolement de la cabine de pilotage, défense de la part de tous les passagers.)
  • Les liquides sont quant à eux une menace, mais ceux potentiellement dangereux sont tout à fait détectables (c’est pour repérer les vapeurs de péroxyde que l’on place les liquides dans un sac plastique : ça gonfle et ça se voit). Seulement, les machines qui permettent de les détecter déclenchent beaucoup de fausses alertes. Aussi, il suffirait de aire une file, un peu plus longue, pour ceux qui souhaitent passer avec des liquides. Et faire passer un grand nombre de petites quantités, bien qu’envisageable, n’est pas réalisable en pratique.
  • Les liquides posent problème, car c’est à cause d’eau que beaucoup de gens enregistrent leur bagages plutôt que de les prendre en cabine. Ce la fait perdre beaucoup de temps et d’argent (les compagnies aériennes se sont mises à facturer les bagages enregistrés), tant pour les passagers que pour les compagnies.
  • Toutes les procédures de sécurité, appliquées à tout le monde sont inefficaces, puisque le danger se noie dans la multitude.
  • Les agents qui font les fouilles pourraient être plus utiles si réallouait leur charge à l’intelligence anti-terroriste, plutôt que de traumatiser des vieilles dames

Continue reading

Toi et tes recherches

English readers : this post is about a French translation of R. Hamming’s talk
You and your research’ I’ve made.
You can already enjoy the text in your own language!

J’ai enfin terminé la traduction du fameux discours de Richard HammingYou and your research‘, en collaboration (silencieuse) avec Dr. Goulu.

La voici, au format html. Elle est complète, mais nécessite une légère révision pour corriger un peu le style et homogénéiser les locutions.

En voici un extrait:

Lorsque l’on est célèbre, il est difficile de travailler sur de petits problèmes. C’est ce que pourtant fit Shannon. Après avoir fondé théorie de l’information, comment réitérer un tel succès? Les grands scientifiques font souvent cette erreur. Ils n’arrivent pas à se contenter de planter les petits glands qui ensuite font de beaux et grands chênes. Ils s’attaquent tout de suite aux gros morceaux. Et ce n’est pas la façon dont les choses se font. C’est donc une autre raison pour laquelle une reconnaissance précoce finit par vous stériliser. Je vais même vous donner ma citation préférée.

L’Institute for Advanced Study à Princeton, a, à mon avis, ruiné plus de bons scientifiques que n’importe quelle autre institution, à en juger par la différence entre ce que ces scientifiques ont fait avant leur arrivée et ce qu’ils ont fait ensuite. Non pas qu’ils ne sont pas qu’ils s’en sortaient mal, mais s’ils étaient géniaux avant d’arriver, ils n’étaient que simplement bons après.

Bonne lecture !

Un humain peut-il voir un photon unique?

English readers : you can read this page to get an answer to the question :
“Can a Human See a Single Photon?”

Nouvelle traduction (version html) et une réponse à la question :

Un humain peut-il voir un photon unique?

(traduit depuis cette page)

L’œil humain est très sensible. Mais somme-nous en mesure de voir un photon unique?  La réponse est que les capteurs de la rétine peuvent réagir à un seul photon.  Cependant, des filtres neuronaux ne permettent à un signal d’être transmis au cerveau pour déclencher une réponse consciente que lorsque au moins neuf d’entre eux arrivent en coïncidence durant une fenêtre temporelle de 100ms.  Si nous pouvions voir des photons uniques quelque soit les circonstances, nous serions sujets à un “bruit” visuel bien trop important en environnement sombre. Ainsi, ce filtrage est un don, et non une faiblesse.

Continue reading

Les temps modernes

J’ai trouvé une vidéo INA extraordinaire, que j’ai enfin trouvé le moyen de partager.
Il est question du monde des années 1970 vu par les médias des années 1960. Au programme : Aérotrains et rêves de science.

 

La vue de cette vidéo me fait sourire, et me redonne un peu de courage, après avoir lu des textes déprimants comme The Great Stagnation (note de lecture ici). Les choses peuvent-elles prendre une meilleure direction?

הֲבֵל הֲבָלִים הַכּל הָבֶל
Hevel Havelim, hakol havel

Une parabole

English readers : this post is about a French translation of E.W. Dijkstra’s ‘Parable’ (archive EWD594) I’ve made.
You can already enjoy the text in your own language!

J’ai traduit pour vos beaux yeux une parabole que l’on doit au Prof. Edsger W. Dijkstra, légende de la programmation informatique. Elle est tirée de l’archive EWD594.

Vous avez à disposition une version html, si cela vous plaît mieux. Assez parlé, la voici :

Il y a quelques années de cela, une société de chemin de fer fut fondée, et l’un de ses administrateurs — probablement un commercial — découvrit que les investissements initiaux pourraient être réduits de manière significative si seuls cinquante pour cent des voitures étaient équipées de toilettes; il fut donc décidé qu’il en serait de la sorte.

Continue reading

Tout le reste n’est que philosophie (edit)

Dans un récent comic de l’excellent XKCD, la fameuse info-bulle évoque ce fait mystérieux:

Wikipedia trivia: if you take any article, click on the first link in the article text not in parentheses or italics, and then repeat, you will eventually end up “Philosophy”.

Continue reading

Paradoxes linguistico-logiques

Je vais essayer dans ce billet de faire un petit tour des paradoxes linguistico-logiques, sans tomber dans le la folie du tractatus logico-philosophicus.

Un certain nombre d’exemple sont tirées du GEB, et je remercie comme toujours mon fidèle destrier Wikipédia (si un jour j’ai un chien, je l’appellerai comme ça).

Le paradoxe du menteur: Continue reading